Villa Beausoleil Cormeilles : 01 34 50 11 11

La semaine des îles à la Villa

La semaine des îles à la Villa

 

Du  lundi 29 Aout au dimanche 4 septembre 2011 la Villa était placée sous le signe des iles. Les résidents ont eu une semaine entière pour découvrir à travers divers ateliers et animations quelques iles avec leur  culture, les mets et danses traditionnelles. Une décoration digne des plages tahitiennes égayaient la villa.

 

 

Entre atelier culinaire (cocktail colorés, salade de fruit,) ateliers manuels (fabrication de colliers tahitiens, masques tribaux des iles) et une après-midi entière à danser sur de la musique créole, les résidents avait un large choix d’activités pour être plonger au cœur des Iles. 

Pour commencer notre semaine, les résidents ont assisté à un diaporama expliquant l’histoire des iles Canaries, Gualapagos, Baléares …, à travers l’ethymmologie de leur nom, leur tradition, folklore et coutumes. Le tout était accompagné de magnifiques photos de plages paradisiaques et de nature luxuriante.

 

 

 

 

 

 

Pour clôturer notre semaine, le chanteur Monsieur Bellangeon, est venu nous interpréter des chansons très exotiques, tout droit venues des iles (« Vive la vahiné », « Les filles de mon pays », « Aloha aloha »…). Plusieurs  titres ensoleillés sur lesquels les  résidents, les familles et le personnel  ont chanté et se sont trémoussés. 

Les résidents étaient ravis de cette nouvelle semaine a thème proposée par l’équipe d’animation et sont impatients de découvrir la prochaine semaine thématique qui aura lieu du 17 au 22 octobre.

Les ateliers manuels avec Emilie

Les ateliers manuels avec Emilie

« Autour du papier »

De soie, vitrail, canson ou ondulé, le choix des papiers est vaste ! Deux ateliers manuels ont été proposés aux résidents sur le thème du papier, les différentes variétés et les possibilités de création.

Papier et collage…

 Le premier atelier proposait de composer un mini-tableau d’automne en associant formes variées (feuilles, rectangles…) et couleurs. Créativité, imagination et motricité fine étaient sollicitées pour que chacun puisse créer son petit tableau.

 

 

 

 

 

 

 

Le deuxième atelier associait papier de soie, vernis-colle et petits pots de yaourts en verre. L’objectif : la réalisation d’un photophore décoré avec des morceaux de papiers de soie colorés fixés grâce au vernis-colle. Chacun des résidents ayant participé ont fait preuve d’une grande dextérité et d’une réelle imagination : chaque création était vraiment unique !

 

 

Sortie au restaurant Franco-Marocain

Sortie au restaurant Franco-Marocain

 

Un petit groupe de résidents sont sortis au restaurant le vendredi 9 septembre. Saveurs exotiques, épices douces et accueil chaleureux, nous avons mangé comme des rois !

Chacun d’entre eux se sont laissés tentés par un plat typique

marocain et à la trappe les lasagnes au saumon qui étaient également au menu !

Tagine « boulettes » pour certains, couscous « poulet »  pour d’autres, c’est cependant  le couscous « merguez » et ses brochettes d’agneau qui aura connu le plus grand succès !

 

L’imprégnation de la gastronomie marocaine est même allée jusqu’à un bon thé vert à la menthe accompagné de délicieuses pâtisseries orientales… Bref, un pur moment de plaisir et de convivialité !

Quand VILLA BEAUSOLEIL rencontre HUMANITUDE

20 septembre 2011 par  
Classé dans Quoi de neuf ...

Quand VILLA BEAUSOLEIL rencontre HUMANITUDE

Mieux interagir avec les personnes touchées par la maladie d’Alzheimer

« Toucher, regarder, parler »: nos échanges quotidiens reposent sur les sens. Mais parfois une difficulté de communication peut s’instaurer lorsque des soins sont prodigués aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Opposition, mutisme, refus de s’alimenter voire agressivité envers les soignants : il est parfois bien difficile de prendre en charge nos résidents.

Les fondateurs de la  « philosophie de l’Humanitude », Yves Gineste et Rosette Marescotti, ont rencontré 17.000 patients parmi les plus difficiles à gérer, dans plus de 400 services gériatriques de France et du Québec notamment. Cette expérience leur a permis d’élaborer 150 techniques de soin pour aider et former le personnel soignant.

Depuis trente ans, l’approche Humanitude montre son efficacité dans l’accompagnement de personnes présentant des troubles psychiques et comportementaux. Elle repose sur un ensemble de pratiques professionnelles : gestes, habitudes,  paroles…  Alternative efficace et complément précieux des traitements médicamenteux, l’approche relationnelle suggérée par l’Humanitude permet à ces personnes de vivre dans une plus grande dignité.

Le recours à cette méthode facilite les rapports avec les résidents les plus détériorées. « L’être humain n’est pas fait pour s’adresser à une personne qui ne parle plus », constate Yves Gineste. Les professionnels de santé doivent pour cela revoir certains réflexes : grâce aux habitudes acquises au cours de la formation, les soignants réussissent à assurer un temps de parole et de présence plus important auprès de leurs résidents. Ceux-ci retrouvent dynamisme et mobilité.

Les interactions et les soins sont facilités : jusqu’à 90% des « comportements d’agitation pathologique » disparaissent et les états douloureux régressent. L’objectif, ambitieux, de l’Humanitude est de permettre aux malades de « vivre et mourir debout » et non grabataires. L’accompagnement dans la tendresse et le respect de l’autonomie des malades permet d’observer rapidement un mieux-être, ainsi qu’une réduction significative des troubles du comportement.

 

Les Villa Beausoleil se sont résolument engagées dans l’apprentissage de ces techniques de « Bientraitance » très humaine.

En 2009, c’est l’équipe de direction (Chef de Villa et cadre de santé) qui ont été sensibilisées et formés a cette méthode.

En 2010, deux formations ont été réalisées à la Villa Beausoleil de Montrouge et de Chaville (mars et avril 2010) pour familiariser la majorité de nos équipes a ces technique de soins (30 personnes).

En 2011, une nouvelle formation a lieu courant septembre pour nos équipes (12 personnes) et deux autres suivront en 2012, afin de former l’ensemble du personnel, qu’ils soient soignants ou pas, familles, intervenants, ou simplement un aidant.